LE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE DE PROTECTION NORDIQUE

2013
La saison 2013 est marquée par plusieurs événements qui sollicitent fortement les équipes de la SOPFEU. Des équipes de l’extérieur seront d’ailleurs requises pour soutenir la province dans les moments de fortes activités. Le printemps chaud et sec favorise l’éclosion de 159 incendies, dont plusieurs à proximité de zones habitées, causés principalement par des résidents ruraux. Une interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité est d’ailleurs mise en vigueur dès le 6 mai. Il s’agit de la première fois qu’une telle mesure est appliquée aussi tôt en saison. 
Image satellite des grands feux survenus dans le nord du Québec en 2013

La saison est également marquée par des incendies de grande superficie dans la zone de protection restreinte. Deux de ces incendies sont particulièrement marquants. Un feu près de la communauté crie d’Eastmain ravage 501 689 ha de forêt et force l’évacuation de la communauté. Comme le précise Robert Lemay « Le sud de la province connaît des pannes de courant en raison de ce feu. Une équipe de la base de Val-d’Or sera dans la communauté d’Eastmain pendant deux semaines afin de sécuriser les infrastructures du village. » 

En juillet, une seconde évacuation est nécessaire cette fois sur la Basse-Côte-Nord pour la municipalité de Baie-Johan-Beetz. Une mesure de fermeture de la forêt est aussi décrétée par le ministère des Ressources naturelles sur ce territoire. Suivant ces événements, la ministre commandera une étude afin d’améliorer la gestion des feux au nord du 51e parallèle et sur la Basse-Côte-Nord. « Ce sera le début d’un renouveau en ce qui concerne la protection dans la zone nordique » précise Robert Lemay. 

2014
La saison 2014 se situe largement en dessous des moyennes de saison, tant pour le nombre d’incendies recensés (247) que pour les superficies affectées (414 ha). Le printemps tardif contribue à ce petit bilan.En effet, seuls 82 feux sont enregistrés durant la période printanière comparativement à une moyenne de 308 incendies. Dans la zone de protection intensive, un feu dans une tourbière près de Rivière-du-Loup attire l’attention puisqu’il consumera à lui seul près de la moitié des superficies brûlées durant la saison. La SOPFEU intervient également sur sept incendies en zone nordique, dont deux à proximité des communautés de Kuujjuaq et de Schefferville

En raison des événements survenus l’année précédente dans la zone de protection restreinte, la SOPFEU, à la demande du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP), met en place des mesures de protection intérimaires pour la zone de protection nordique de l’Est. La SOPFEU forme une organisation minimale lui permettant d’assurer la prévention, la détection, la surveillance et l’intervention lorsque des feux menacent des communautés sur le territoire de la Minganie, du golfe du Saint-Laurent, de Fermont et de Schefferville. Une entente est également conclue pour la protection de ce territoire entre le MFFP, Hydro-Québec et les Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC). Les particularités de la zone nordique continueront d’être étudiées dans les années subséquentes afin de clarifier le rôle de la SOPFEU. 

2015
La saison 2015 s’avère assez calme pour la SOPFEU qui intervient sur un total de 365 incendies en zone de protection intensive et 400 ha de forêt sont brûlés.

En raison du contexte économique difficile, la SOPFEU doit à nouveau chercher des moyens pour compresser davantage ses dépenses. Un comité est formé afin de poursuivre la révision de ses modes d’opérations et de ses processus dans le but d’identifier des pistes d’amélioration possibles.

La SOPFEU poursuit ses démarches d’élaboration et de déploiement du plan d’intervention spécial pour la zone nordique. Celui-ci identifie entre autres les valeurs à protéger et les types d’interventions à privilégier en cas de feux de forêt. En tout, 19 incendies y sont enregistrés et 4 980 ha brûlés. Une rencontre de planification bihebdomadaire pour la zone nordique est également ajoutée aux pratiques de la Société. 

En plus de vingt ans d’activité, la SOPFEU a connu plusieurs saisons mémorables de lutte contre les incendies de forêt, que ce soit sur le plan du nombre d’incendies, des superficies brûlées ou encore en raison d’événements extraordinaires. Chaque année, une nouvelle page s’ajoute à cette organisation qui continue d’évoluer et de se développer à travers les saisons.

Matériel de prévention développé en 2015 afin de sensibiliser les campeurs aux étapes à respecter lors d’un feu de camp


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

PLEINS FEUX SUR LE MÉTIER D'AÉROPOINTEUR

LE MÉTIER DE GARDIEN DE TOUR

LES SAISONS SE SUIVENT ET NE SE RESSEMBLENT PAS