TOUT CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR À PROPOS DE NOS PANNEAUX D'INFLAMMABILITÉ: UNE INDICATION IMPORTANTE QUI NE SE FAIT PAS SELON L'HUMEUR DE NOS COLLABORATEURS

Bien que nous puissions tous avoir recours à la nouvelle technologie pour nous informer du danger d’incendie en temps réel avant d’aller en forêt, il n’en demeure pas moins que nos panneaux d’inflammabilité ont toujours leur utilité. Malgré notre site Internet, nos applications mobiles permettant la géolocalisation, nos fameux panneaux constituent des références pour les usagers de la forêt. 


Selon un sondage Léger Marketing, réalisé en 2015 pour le compte de la SOPFEU, 50% des personnes interrogées ont affirmé se référer aux panneaux d’inflammabilité pour s’informer du danger d’incendie. Il est donc important de s’assurer de la qualité de l’information transmise quotidiennement. Pour cette raison, annuellement, le Service de la prévention et de l’information de la SOPFEU doit effectuer un suivi rigoureux auprès des gestionnaires de ces panneaux que nous appelons nos collaborateurs.

Nos panneaux en quelques chiffres :
  • Au Québec, 221 panneaux d’inflammabilité installés en forêt afin de prévenir les incendies;
  • Annuellement, on estime la visibilité des panneaux d’inflammabilité à plus de 5 160 269 d’utilisateurs de la forêt;
  • On parle d’une moyenne de 22 732 utilisateurs par panneau.


Précisons que nous n’accordons pas de panneau à toutes les demandes que nous recevons annuellement. L’objectif de cet outil est de diffuser un dernier message de prévention aux villégiateurs et aux travailleurs avant qu’ils ne s’aventurent en forêt, loin de tout lien de communication. Dans notre analyse pour l’octroi des panneaux, nous tenons compte notamment, des liens de communication disponibles, de l’occurrence des feux de cause humaine, de l’achalandage et  du peuplement forestier. Nous devons identifier les vulnérabilités pour chacun des secteurs. Il peut arriver à l’occasion de voir une réplique d’un panneau d’inflammabilité. Si notre logo n’est pas sur le panneau, il ne nous appartient pas. Ce panneau n’est donc pas assujetti à un suivi rigoureux de notre part.  

Sans nos collaborateurs (gestionnaires de nos panneaux d’inflammabilité), il serait difficile, voire impossible, de s’assurer de la qualité et de la mise à jour quotidienne du danger d’incendie sur tout le territoire québécois.  Ainsi, nos collaborateurs comme certaines ZECS, pourvoiries, parcs et autres centres de villégiature s’engagent à mettre à jour le panneau afin d’indiquer aux usagers le bon danger d’incendie qui leur est fourni par la SOPFEU. 

Cependant, cette tâche ne se fait pas à la légère. C’est pour cette raison que nous procédons à des audits qui valident la bonne gestion des panneaux d’inflammabilité  de nos collaborateurs. Dans un délai de quatre ans, tous les panneaux doivent avoir été audités afin de s’assurer de la qualité du service.

Les audits de nos panneaux

Lorsque le personnel de la SOPFEU circule en forêt, nous leur demandons de vérifier l’état de nos panneaux, de l’emplacement et de valider le danger d’incendie. Un rapport est alors fait au Service de la prévention et de l’information de la base touchée. 
                                                                   

Annuellement, les agents à la prévention et à l’information de chacune des bases auditent des panneaux. Ils valident notamment, les éléments suivants : moyen de réception du danger d’incendie, mise à jour des coordonnées et  signature du protocole d’entente du panneau.  Lors de ces visites, les agents vérifient le danger d’incendie indiqué sur le panneau de même que son état. 

Lors des audits, nous y détectons des anomalies à corriger comme le mauvais emplacement du panneau, son état qui se détériore. Ces anomalies sont corrigées le plus rapidement possible.  Pour ce qui est de la non-conformité reliée à la mauvaise indication du danger d’incendie, des avertissements verbaux sont acheminés au collaborateur pris en défaut. Si la situation devient récurrente, un avis écrit est transmis afin de remédier à la situation. Puis, si la problématique perdure, le panneau est retiré. 

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

PLEINS FEUX SUR LE MÉTIER D'AÉROPOINTEUR

LE MÉTIER DE GARDIEN DE TOUR

LES SAISONS SE SUIVENT ET NE SE RESSEMBLENT PAS