PARTENARIAT ENTRE LA SOPFEU ET LES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC

Au début du mois de mai, le gouvernement Harper annonçait un programme permettant d’aider les Premières Nations du Québec à se préparer à faire face à des situations d’urgence de toutes sortes, dont les incendies de forêt. Selon les propos de Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord Canada (AADNC), « nous préparons des mesures pour faire en sorte que les Premières nations du Québec disposent de moyens pour réduire les risques de sinistres et qu’elles soient mieux préparées à intervenir lorsque des vies et des propriétés sont exposées au risque. »

La SOPFEU est associée à ce programme en mettant à contribution l’expertise de son personnel pour faire l’évaluation de la vulnérabilité des communautés aux incendies de forêt et pour proposer des moyens visant l’atténuation de ces risques. Une formation sur le combat des incendies sera également offerte permettant une première intervention par les membres de la communauté lors d’un incendie à proximité de celle-ci.

En plus des notions de combat, une attention particulière sera portée à l’analyse et au suivi des situations problématiques, sur l’acquisition d’équipements et leur entretien ainsi que les mesures à prendre afin d’assurer la sécurité et l’intégrité des personnes qui seront appelées à intervenir lors d’un incendie de forêt.

Rappelons qu’un projet-pilote avait été réalisé pour la communauté de Manawan en 2013 et 2014 et qu’un projet similaire pour la communauté de Wemotaci a débuté en 2014 et se poursuivra en 2015. Le bureau régional du Québec de l’AADNC a demandé à la SOPFEU de proposer des offres de service pour la mise en œuvre de ce programme dans de nouvelles communautés retenues par l’AADNC.

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

PLEINS FEUX SUR LE MÉTIER D'AÉROPOINTEUR

LE MÉTIER DE GARDIEN DE TOUR

LES SAISONS SE SUIVENT ET NE SE RESSEMBLENT PAS