HISTORIQUE DES CAMPAGNES DE PRÉVENTION DE LA SOPFEU

Abaisser le nombre de feux de cause humaine a toujours fait partie des objectifs de la SOPFEU. Depuis sa création en 1994, plusieurs campagnes de prévention ont été mises sur pied afin de sensibiliser la population aux risques d’incendie de forêt et afin de la conscientiser aux bons comportements à adopter. Cet article vous présente une synthèse de ces campagnes. Peut-être vous souviendrez-vous de certaines d’entre elles?

1994-1997 : ENSEMBLE, PROTÉGEONS NOS FORÊTS

La première campagne de prévention réalisée par la SOPFEU était davantage destinée aux employés. En effet, l’année 1994 marque la fusion des sept sociétés de conservation de l’époque en une seule entité provinciale. «&nbspEnsemble, protégeons nos forêts&nbsp» se veut donc un slogan fédérateur et met l’accent sur la collaboration au sein de cette nouvelle entité.

1998-2000 : LA NÉGLIGENCE C’EST FAIRE UN TRAIT SUR LA FORÊT

Le SOPFEU lance une nouvelle campagne en 1998, «&nbspLa négligence c’est faire un trait sur la forêt&nbsp», destinée aux amateurs de plein air. Cette campagne veut leur faire comprendre que leurs gestes ont un impact sur la préservation de nos forêts. Plusieurs moyens originaux sont utilisés pour diffuser ce message, dont l’installation de bornes kilométriques et d’affiches encadrées le long de la piste cyclable Jacques-Cartier dans la région de Portneuf.


2001-2003 : AVANT D’ALLUMER, PENSEZ-Y!

En 2001, la campagne «&nbspAvant d’allumer, pensez-y!&nbsp» est mise en place pour trois années. Accompagnée d’affiches, de feuillets informatifs et de messages radiophoniques, cette campagne vise à faire prendre conscience aux amateurs de plein air de tout ce qu’ils peuvent perdre en raison d’un incendie de forêt. L’objectif est de les conscientiser en évitant de les culpabiliser.

Les efforts de prévention sont dirigés auprès de ceux qui pratiquent des activités récréatives en forêt (pêcheurs, chasseurs, excursionnistes, campeurs, cueilleurs de fruits sauvages), et auprès des employés d’exploitation et des ouvriers sylvicoles. Le visuel de la campagne se traduit par les photographies d’un travailleur forestier, de pêcheurs et de campeurs sur une affiche que le feu consume. Ce visuel rend compte des pertes que peut occasionner un incendie de forêt et, conséquemment, des activités qu’il devient impossible de pratiquer.


 2005-2008 : INFLAMMABLE, ATTENTION À LA FORÊT!

Cette campagne vise particulièrement les amateurs de plein air, mais aussi tous les utilisateurs de la forêt tels les propriétaires de chalets, les chasseurs et les travailleurs forestiers. Précieuse, bénéfique et source d’activités diverses, la forêt n’en reste pas moins fragile et vulnérable face au feu. Avec son slogan court et accrocheur, cette nouvelle campagne met de l’avant la grande vulnérabilité de la forêt. 

Si vous faites un feu de camp : attention à la forêt! Si vous allumez une cigarette : attention à la forêt! Exprimé de façon simple et directe, ce message de prévention a pour but de faire son chemin dans la conscience populaire.

De plus, le concept visuel d’un pictogramme stylisé d’inflammabilité superposé à une forêt pleine de vie démontre la menace qui plane sur cette grande richesse et sur toutes les activités qui en découlent.  Dès que le feu est en jeu, tout peut basculer. La forêt nous lance un appel à la prudence. 

À PARTIR DE 2009: DÉVELOPPEMENT DE PLANS DE SENSIBILISATION ET DE PRÉVENTION

À partir de 2009, la SOPFEU mise plutôt sur l’élaboration de plans stratégiques de sensibilisation et non sur des campagnes publicitaires à proprement parler. Cette approche permet de développer des moyens de communication spécifiques à des groupes identifiés préalablement. Ainsi, selon les besoins, ces plans se concentrent tour à tour sur les résidents ruraux, les amateurs de plein air et les employés d’exploitations forestières qui représentent les principaux groupes responsables des incendies de forêt. 

En 2009, la SOPFEU lance le concours «&nbspTourne ta pub, pour la protection des forêts contre le feu&nbsp». Ce concours a pour objectif de recourir aux jeunes afin qu’ils agissent comme agents multiplicateurs auprès des amateurs de plein air.

L’année 2011 est, quant à elle, marquée par le lancement du sac à eau. Cet outil de prévention est toujours utilisé à ce jour. Léger, imperméable et autoportant, il permet d’avoir à portée de main la bonne quantité d’eau pour éteindre un feu de camp. La diffusion de cet outil vise donc à réduire l’occurrence des incendies de forêt causés par les feux mal éteints

Pour soutenir ses efforts, la SOPFEU conçoit en 2012 de nouvelles publicités sous le thème «&nbspMa forêt…&nbsp». Dans ces publicités, un chasseur, un pêcheur, une résidante, une famille ainsi qu’un travailleur forestier montrent l'importance de protéger la forêt en présentant les dommages engendrés par le passage du feu. Il en est de même pour une affiche représentant un chalet qui risque d’être rasé par les flammes. Elle explique aux résidants et aux utilisateurs de la forêt que 70 % des incendies de forêt sont causés par l’activité humaine et que seuls ceux-ci peuvent faire la différence. 

Le développement d’une présence accrue sur les médias sociaux permet également à la SOPFEU de rejoindre ses publics en temps réel et d’adapter ses messages de prévention à la situation qui prévaut en forêt. Afin d’être encore plus présente lors des activités en forêt, elle lance également une application mobile en 2015 pour iPhone qui sera suivie par une version Android en 2016. Cette dernière permet d’être informé du danger d’incendie, des mesures préventives et des feux en activité. 

Tous ses efforts semblent avoir porté fruit puisque la moyenne des incendies de forêt de cause humaine a connu une diminution constante depuis la création de la SOPFEU. Malgré tout, il importe de continuer à travailler tous ensemble pour protéger nos belles forêts!

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

LE MÉTIER DE GARDIEN DE TOUR

PLEINS FEUX SUR LE MÉTIER D'AÉROPOINTEUR

UN RÉSEAU INTERNATIONAL DE DÉTECTION DE LA FOUDRE